Home Business James Murdoch, fils de Rupert, démissionne du conseil d'administration de News Corp.

James Murdoch, fils de Rupert, démissionne du conseil d’administration de News Corp.

  • Économie
  • Médias

Longtemps considéré comme un héritier possible de l’empire familial, James Murdoch avait dénoncé en janvier le climatoscepticisme de plusieurs médias de l’entreprise.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 12h25, mis à jour à 13h13

Temps de Lecture 2 min.

Médias : les fils de Rupert Murdoch à la manœuvre pour la relève de l’empire

Longtemps considéré comme un héritier possible de l’empire familial, James Murdoch avait dénoncé en janvier le climatoscepticisme de certains médias du groupe, affiché notamment, selon lui, lors de la couverture des gigantesques incendies qui ont dévasté des régions entières d’Australie. Son père s’est lui-même défini comme climatosceptique.

Fracture politique

« Nous sommes reconnaissants envers James pour ses nombreuses années passées au service du groupe », ont réagi Rupert Murdoch et son frère, Lachlan Murdoch, dans une déclaration transmise à l’Agence France-Presse (AFP) par un porte-parole de News Corp. « Nous lui souhaitons le meilleur dans ses futurs projets », ont-ils ajouté.

La fracture est aussi politique : Rupert est un soutien de longue date du président républicain Donald Trump, tandis que James aurait financé la campagne de son concurrent démocrate à l’élection présidentielle, Joe Biden.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La fin de la dynastie rêvée de Murdoch

Le départ de James Murdoch intervient à un moment délicat pour le groupe, dont les activités dans les médias ont été contraintes par la chute des revenus publicitaires et la pandémie de Covid-19. En mai, News Corp. a ainsi fait savoir qu’il cesserait d’imprimer plus de cent journaux régionaux et locaux en Australie pour passer à une formule 100 % numérique.

En septembre, le fils Murdoch avait avoué dans une interview au New Yorker être « en réel désaccord » avec certains points de vue exprimés sur Fox News. Son retrait du conseil d’administration accentue un peu plus sa prise de distance vis-à-vis de l’empire familial. Il avait déjà quitté la direction générale de 21st Century Fox après l’acquisition par Disney de l’essentiel des actifs du groupe.

Après la scission de 21st Century Fox, Rupert Murdoch a créé un nouveau groupe, Fox Corporation, qui contrôle le reliquat. A la tête de News Corp., il est aussi président de Fox Corporation, dont Lachlan Murdoch est directeur général et président exécutif. Ce dernier, aux opinions politiques réputées plus conservatrices que celles de James, fait désormais figure de candidat tout désigné pour prendre la relève.

Le Monde avec AFP

Contribuer

Services

Read More

Must Read

Singapore enters worst recession in 55 years, ministry downgrades growth forecast

Among the sectors hit the hardest were construction, transportation and storage, as well as the accommodation and food services sector. — Reuter picSINGAPORE, Aug 11 — The government has downgraded Singapore’s growth forecast for 2020 as the country enters into its worst recession since independence.  From an initial projection that the economy will shrink between…

Court orders Uber, Lyft to reclassify drivers as employees in California

(CNN Business)Uber and Lyft were ordered by a California court on Monday to reclassify their drivers in the state as employees, marking the latest escalation in an ongoing legal battle over a new law impacting much of the on-demand economy.The companies will have 10 days before the order takes effect to allow for an appeal,…

NZIER report states increasing benefits would enhance the economy

RNZThe National Party is criticising the government's list of "shovel-ready projects", meant to kickstart the economy, for not generating enough jobs for women.Boosting benefits could help the economy, a new report by the NZ Institute of Economic Research (NZIER) says. Increasing benefits could create a short-term fiscal stimulus, in turn increasing productivity and GDP, the…

Uber quiere que sus empleados tengan vacaciones y seguro médico

Desde que Uber llegó al mercado, una de las grandes críticas que ha enfrentado está relacionada con las garantías, protección y apoyo que brinda a sus empleados y colaboradores. Para muchas organizaciones y autoridades de gobierno, es un problema importante que Uber no reconozca a sus choferes y repartidores como empleados. El argumento parece sólido;…

Mutual funds deal with a moment of truth

MUMBAI : Like thousands of retail investors across India, Prasouk Jain, 31, a New Delhi-based lawyer took to equity investing when the market nosedived in March 2020. He did so by investing in stocks as well as mutual funds but is far happier with the outcome in direct stocks. “My returns are about 35% in…